Les différents « psy »

Les différents « psy »

 
Les différents « PSY » : un PSY, des PSYs, quel PSY ?
En France, parmi les différents types de « psy », nous trouvons le Psychiatre, le Psychologue, le Psychanalyste et le Psychothérapeute.
 

Le Psychiatre
 

Le Psychiatre n’est pas un psychologue.
Il s’agit d’un médecin de formation qui a étudié la médecine à l’Université en cursus « classique » suite à un concours d’entrée avec accès restreint (le numérus clausus), au terme de la première année de formation qui sert de concours de préparation.
Ce cursus est échelonné sur une dizaine d’années comme les autres médecins qui ont pris une autre voie.
Mais à la différence de ces confrères, le Psychiatre a effectué ensuite une spécialisation en psychiatrie au terme de son Internat. A ce sujet, il doit effectuer des stages de formation au sein de service d’hospitalisation en psychiatrie. Au terme de ces années de spécialisation, le futur médecin soutien un Doctorat en médecine.
C’est ce qui nous conduit à souvent associer le médecin au « Docteur », alors que d’autres disciplines comme la psychologie, permettent également d’atteindre le titre de « Docteur ».
 

Un Docteur est donc quelqu’un qui a soutenu une thèse.
Le Psychiatre exerce aussi bien en Institution hospitalière qu’en cabinet libéral et il est enregistré auprès de l’ordre des médecins qui fait office d’instance de surveillance et de contrôle des pratiques et qui peut prendre éventuellement des mesures de sanctions auprès de ceux qui auraient une pratiques contestable ou pour lesquels des poursuites judiciaires pourraient être engagées…
 

En Institution :
Le Psychiatre exerce en tant que médecin-assistant ou comme praticien hospitalier (P.H.). Il est alors bien souvent le référent des patients auxquels il propose des entretiens thérapeutiques au même titre que le Psychologue ou que les infirmiers.
C’est également lui qui prescrit la participation aux groupes thérapeutiques ou à d’autres activités.
Cependant plusieurs éléments le distinguent de ses confrères. Tout d’abord et bien qu’il n’existe pas de hiérarchie stricte entre médecin et infirmier(ère), le médecin-psychiatre est le responsable et médecin référent des soins des patients. Contrairement au Psychologue, le Psychiatre a la possibilité de prescrire des traitements médicamenteux ou la participation à des groupes thérapeutiques ou d’autres temps de soins et de proposer ou d’imposer (dans de très rares cas prévus par la Loi) une hospitalisation dans un centre spécialisé lorsque la situation nécessite une telle mesure. C’est également lui qui entérine la décision de faire sortir un patient du service, lors de « sortie d’essai » par exemple, dans les services fermés. Le psychiatre peut également occuper une fonction de chef de service.
 

Le médecin-référent d’un patient est donc également responsable des décisions de sorties de ses patients lorsqu’il leur accorde une « permission ».
 

En cabinet libéral :
Le Psychiatre reçoit toutes les personnes souhaitant une rencontre thérapeutique, qu’il s’agisse d’une consultation ponctuelle ou d’une demande de psychothérapie. Il peut mener des psychothérapies auxquelles adjoindre parfois une prescription d’un traitement psychotropes.
Les conditions matérielles ainsi que l’organisation des rencontres dépendent de l’orientation du thérapeute. Contrairement aux autres médecins-spécialistes le Psychiatre peut être consulté en « Accès direct autorisé », c’est-à-dire sans passage obligatoire par le médecin traitant.
 

A la différence des autres « psy », le Psychiatre fait l’objet d’un remboursement par la Sécurité Sociale, remboursement qui peut être éventuellement complété par celui d’une mutuelle santé.
Le Psychologue
Le Psychologue est un professionnel ayant suivi un parcours d’au moins cinq ans en Psychologie, parcours l’ayant conduit à l’obtention d’un diplôme de niveau I, c’est-à-dire de 3ème cycle, reconnu par l’État.
En France sont autorisées à user du titre de Psychologue toutes personnes titulaires d’un diplôme de Master en Sciences Humaines (Bac +5), avec mention psychologie et option professionnalisante. Anciennement appelé : Diplôme d’Etudes Supérieures Spécialisées (D.E.S.S.S.) ou ses équivalents. Le diplôme de Master s’obtient au terme d’au moins deux années (Master I et Master II) débouchant sur un cursus professionnalisant. Comme les médecins les psychologues présentent des spécialisations qui leur donnent des orientations tout à fait différentes.
Bien que les spécialisations ne soient pas officiellement reconnues et que tous les détenteurs d’un Master en psychologie avec option professionnalisante soient « psychologue », il existe différentes approches qui déterminent naturellement le travail du psychologue et son orientation.
 

Parmi les Psychologues nous trouvons le psychologue clinicien, le psychosociologue, le psychologue cognitiviste, le neuropsychologue, le psychologue de la santé, le psychologue du développement.
Le psychologue remplit trois grandes fonctions : de diagnostic, de formation, d’expert apportant le point de vue du psychologue auprès d’autres spécialistes.
 
Le Psychologue clinicien – psychopathologue
 

Le psychologue clinicien – psychopathologue est un professionnel du soin psychique que vous avez peut-être déjà croisé et que vous croiserez certainement.
Il correspond à la caricature (ce n’est qu’une caricature) du « psy qu’on va voir pour lui raconter sa vie ou si l’on est en institution du psy qui écoute et se tait et traîne dans les couloirs du service…
 

Il est spécialisé en Psychopathologie et Psychologie clinique ce qui signifie qu’il a une connaissance approfondie de la psychopathologie, donc des modes de fonctionnement de l’esprit, et qu’il peut mener un travail thérapeutique auprès des patients ainsi que des psychothérapies. Sa formation est nécessaire insuffisante. Il lui faut donc la poursuivre tout au long de son parcours professionnel. Sa référence principale est la psychanalyse ou plus précisément parfois la Métapsychologie psychanalytique » en référence aux travaux de Sigmund FREUD ainsi que de ceux qui lui ont succédé dans une approche de l’humain par l’humain. Mais elle n’est pas sa seule référence puisque la pratique du clinicien est une pratique transversale de changement.
Le Psychologue clinicien intervient aussi bien en Institution qu’en tant que professionnel en cabinet libéral.
 

En AUCUN CAS un psychologue est un psychanalyste

 

Sa pratique est mouvante et en ré-interrogation permanente.
La psychanalyse est une pratique particulière répondant à des règles et un cadre précis qui s’assimile à une clinique codifiée.
Un psychologue peut toutefois être également psychanalyste dans le cas où il s’engage dans un travail personnel en vue d’assumer à son tour la fonction de psychanalyste. (Voire « Psychanalyste » pour de plus amples informations).
En général, un psychologue clinicien est engagé dans un travail personnel de réflexion sur son propre fonctionnement psychique soit sous la forme d’une psychothérapie soit sous la forme d’un travail de supervision et d’analyse de la pratique qui peut également l’accompagner afin de bien distinguer ses implications personnels dans la rencontre de ce qui est transmis par ses patients.
 

En Institution :
Ses domaines de compétence sont variés.
Son statut en Institution est celui de Cadre A.
Il peut proposer des psychothérapies, des consultations, des entretiens ponctuels, du soutien psychologique, de la relation d’aide et d’accompagnement ou des passations de tests.
Son travail peut également concerner les équipes de soins à travers la mise en place de temps de supervision d’équipe ou d’analyse de la pratique professionnelle (APP) ou tout simplement d’une disponibilité dans des temps informels qui permettent d’aider ses collègues dans l’exercice de leur travail.
Le Psychologue clinicien peut également mettre en place des groupes de parole ou des ateliers à médiation.
A la différence du Psychiatre, le Psychologue ne peut pas prescrire de traitements médicamenteux.
Bien que le Psychologue clinicien travaille en collaboration avec ses collègues issus d’autres disciplines sa profession est par essence une profession libérale et non pas paramédicale. Il n’est donc pas directement soumis à l’autorité des médecins.
Ceci implique donc une certaine liberté et une autonomie dans son travail.
Cette indépendance est nécessaire et indispensable à l’exercice de son métier.
 

– En cabinet libéral :
Le Psychologue clinicien peut proposer de multiples techniques en fonction de son orientation. Il peut recevoir des familles, des couples, des enfants, des adolescents, des adultes ou des personnes âgées.
L’utilisation de certains outils et l’interprétation qu’il en fait relève de sa seule responsabilité.
Contrairement au Psychiatre le Psychologue ne fait pas l’objet d’une tarification par la sécurité sociale, son travail n’est donc pas remboursé sauf par de rares mutuelles à ce jour.
 

Le Psychanalyste
 

Le Psychanalyste n’est pas nécessairement un psychologue.
Il s’agit d’une personne ayant effectué une analyse personnelle ainsi qu’une formation spécifique dispensée par une association de psychanalystes.
Officiellement le titre de Psychanalyste n’est pas reconnu par l’État.
 

En revanche il existe divers organismes de formation reconnus pour leur sérieux et la qualités des enseignements.
Un Psychanalyste peut être un médecin, un psychiatre ou un psychologue ayant obligatoirement approfondi sa formation sur lui-même et à partir de lui-même notamment à travers sa psychanalyse personnelle et un long travail de supervision. Un Psychanalyste est donc une personne qui a bénéficié d’une formation approfondie à partir de sa propre expérience en analyse. Le Psychanalyste peut effectuer des psychothérapies ou des psychanalyses.
Il peut également s’agir d’une personne n’ayant fait aucune étude dans l’un de ces domaines.
Enfin le travail du Psychanalyste n’est pas remboursé par la sécurité Sociale.
 

Il est reconnu qu’un certain nombre de personnes se proclament « psychanalystes » sans en avoir ni la formation ni la technique ou sans avoir poursuivi de cursus de formation après sa propre analyse.
Certains organismes de formation imposent une analyse didactique ainsi que la conduite de psychanalyse sous la tutelle d’une « contrôleur » plus expérimenté.
Le Psychothérapeute
Depuis le Décret N° 2010-534 du 20 mai 2010 relatif à l’usage du titre de psychothérapeute l’usage du titre de Psychothérapeute est désormais protégé et encadré par la Loi.
 

Auparavant, tout un chacun pouvait s’auto-proclamer psychothérapeute puisque par définition un psychothérapeute est quelqu’un qui entretient un rapport de psychothérapie.
Parmi les gens qui se présentent comme « thérapeute » un grand nombre n’a aucun diplôme et aucune formation spécifique. Il peut s’agir de personnes qui ont simplement lues des ouvrages de psychanalyses ou de psychologie et qui décide d’en faire un métier. En revanche, jusqu’à la promulgation du décret de protection du titre, un certains nombre de personnes insuffisamment formées ont pu conduire leurs patients à des dérives.
Attention il ne faut confondre
 

Psychanalyste et Psychothérapeute.

 

Un psychothérapeute peut donc être un psychiatre, un psychologue, un psychanalyste ou un médecin ayant suivi une formation complémentaire.
Un moyen de différencier un thérapeute suffisamment sérieux et une personne insuffisamment formé consiste à observer son mode de présence : beaucoup de thérapeutes auto-proclamés se permettent de conseiller leurs patients et de les conduire à faire des choses comme obtenir de l’argent d’eux, avoir des rapports sexuels ou encore à se couper de leur familles ou de leur entourages sous prétexte qu’ils auraient été malmenés durant leur enfance. Ces thérapeutes usent de leur influence pour décider à la place de leurs patients sans tenir compte des enjeux inconscients des choix de vie de chacun. Or, la méthodologie clinique et psychanalytique prescrit d’abord de ne pas nuire et de ne pas utiliser la position de pouvoir que vit le thérapeute pour directement influencer ses patients.

Publicités
Poster un commentaire

réponse ? ou commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :