Note brève : sur l’addiction au jeu vidéo (suite mais jamais fin)

Note brève : sur l’addiction au jeu vidéo (suite mais jamais fin)

Je peux à présent annoncer qu’il n’existe pas d’addiction au jeu vidéo et au numérique : seuls existe des situations d’addiction lié à une dépendance pathologiques à l’excitation sexuelle liée à la vue répétée et régulière des images violentes et/ou pornographiques.L’addiction ne permet pas de penser la complexité des enjeux transférentiels et méta-transférentiels liés aux mutations paradigmatiques de l’utilisation des « objets à écrans ». Je proposerai bientôt plusieurs articles sur ce sujet afin de dépasser le clivage réducteur mais économiquement plus viables pour certains plutôt que la prise en compte de l’hypercomplexité de l’objet en écho de l’hypercomplexité de l’homme qu’il représente et cristallise. Si rapport il y avec l’objet numérique c’est un rapport de dépendance primitif qui est actualisé dans le lien à l’objet. La dépendance de cette forme renvoie à une régression qui est liée elle-même à la santé mentale. Être en bonne santé c’est tolérer de régresser de temps en temps…

Publicités
Poster un commentaire

réponse ? ou commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :