Le Speed running comme reliquat de position psychique

Le Speed running comme reliquat de position psychique (en cours)

Il existe une position psychique particulière dans le speed Run car il s’agit parfois voire souvent de personnes qui ont déjà joué à ce Jeu en « normal » et qui maîtrise tous les recoins et les passages du « corps » du Jeu. Il y a une recherche de perfection dans le déroulement de la partie et surtout une stratégie d’évitement de tout ce qui supposerait la rencontre avec l’autre en tant qu’instance potentiellement entravante pour le « projet d’action » psychique.

le fait que le Speed Runnner soit souvent « assisté » par un logiciel est aussi un point intéressant. N’oublions pas que le Speed Run consiste précisémment à exploiter les limites de la capacité d’affichage de la machine qui ne pouvant tout charger en RAM, procède par éjection des textures et des formes superflues dans l’arrière-fond.

Le Speed runner pourrait se trouver dans une recherche « d’idéel », d’idéal du réel », dans une recherche de forme primaire de perfection d’expérience d’intéraction précoce où tout serait réglé comme sur du papier à musique, ou le moindre geste est calculé et anticipable. En jouant sur l’archaisme de la capacité de la machine dont il saturerait la « mémoire », le Speed runner pourrait renvoyer une situation de bombardement d’excitation proche d’un renvoie d’élément béta maitrisé et remis dans le cadre. Se permettant alors de se rassembler et d’éviter le morcellement.

Publicités
Poster un commentaire

réponse ? ou commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :